Au Saint-Bernard en Tricycle (1883)

vendredi 20 juillet 2018, par velovi

Par Antoine Hornung et Alfred Graz, Au Saint-Bernard en Tricycle, Imprimerie Annuaire du commerce Genève, Suisse - 1883, réédité en 2016 par la bibliothèque numérique romande, http://www.ebooks-bnr.com/

Cher et fidèle coursier, que de remerciements et que d’obligations nous te devons ! Ce serait faire œuvre de basse ingratitude que de te quitter sans avoir auparavant chanté tes louanges et décrit tes qualités exemplaires. C’est grâce à toi qu’il nous a été donné de faire ce voyage d’une façon aussi rapide et aussi économique : c’est grâce à toi qu’il a si bien réussi, car tu es sorti victorieux des rudes épreuves que tu as dû subir : tu as résisté à tous les chocs, tu as bravement escaladé les monts neigeux et arpenté dans la plaine les chemins les plus mauvais, sans que ton tempérament d’acier en soit le moins du monde affecté.

Reçois donc ici le témoignage de ta supériorité incontestable et puisse ce récit engager nombre de touristes à recourir à tes précieux services. Qu’on s’attache à toi, n’est-ce pas compréhensible maintenant ? N’es-tu pas notre ami, notre ami fidèle et désintéressé, ce qui est si rare de nos jours ?

Faire l’éloge du tricycle et ne pas parler de l’appareil photographique, son digne complément, serait méconnaître les services rendus ; il est juste de dire tout haut combien cette invention, mise maintenant à la portée de tout le monde, est précieuse pour le voyageur ami de la belle nature et des beaux sites. Rapporter chez soi des souvenirs fidèles et précis des lieux qui ont produit une impression de pittoresque ou de beauté, n’est-ce pas un rêve cher à tout touriste observateur auquel le dessin n’est pas familier ?