Émile Zola, membre d’honneur du TCF (Août 1893)

dimanche 11 juin 2017, par velovi

Dans Touring-Club de France, août 1893, Source gallica.bnf.fr / BnF

Ainsi qu’il en est fait mention au procès-verbal, le Conseil d’Administration, dans sa séance en date du 11 juillet, a décerné le titre de Membre d’ Honneur à M. Emile Zola qui s’adonne depuis quelque temps à la vélocipédie et, en diverses circonstances, s’en est déclaré très partisan.

En réponse à la lettre par laquelle M. le Secrétaire Général avait prié M. Emile Zola de vouloir bien accepter ce titre, l’illustre écrivain lui a fait l’honneur de lui adresser la lettre ci-dessous :

Médan, 20 juillet 1893.

CHER MONSIEUR,

Je suis un vélocipédisle bien médiocre et qui exerce à peine. Mais enfin je désire vous être agréable et je serai fort honoré de faire partie de votre Association, puisque vous voulez bien m’offrir le titre de Membre d’ Honneur.

Je crois au très grand succès de la vélocipédie, je le dis partout. Vos membres adhérents vont pulluler comme les grains de sable au bord de la mer. Et me voici tout fier d’entrer dans une si grande famille.

Veuillez remercier le Conseil d’Administration et me croire, cher Monsieur, votre bien cordiaI et bien dévoué,

EMILE ZOLA.

Un esprit aussi novateur, aussi pénétrant, aussi prescient des choses de l’avenir que M. Emile Zola ne pouvait rester étranger à ce phénomène si intéressant de l’évolution cycliste, qui entraine tour à tour dans sa marche toutes les classes de la société, indifférent devant le développement prodigieux de ce nouveau mode de locomotion, jadis simple amusement et en voie de devenir - nous ne croyons pas nous tromper — un facteur important de l’économie sociale.

Le nom prestigieux d’ « Emile Zola », l’influence de ses avis, de ses écrits, le précieux concours de cette plume créatrice de tant de chefs-d’œuvre impérissables, concours qu’à l’occasion il ne nous refusera pas, tout se réunit pour donner un prix inestimable à l’adhésion que nous apporte si gracieusement l’hôte de Médan.

Au nom de l’ Association, nous lui adressons nos plus sincères, nos plus vifs remerciements.

A. BALLIF.

1893/08 (A4,N8)