Une idée (1888)

lundi 24 juin 2019, par velovi

Source le Cycliste 1888, p.58, Archives départementales de la Loire, cote 1328_1, Licence Ouverte V 2.0 étalab

Une idée. — Pour quoi ne voit-on sur nos grandes places publiques, à Bellecour par exemple, à côté des voitures à chèvres ou à poneys, des tricycles spécialement construits pour promener les jeunes enfants  ?
La machine ne serait pas difficile à imaginer.

Une idée (1888)
Source Le Cycliste, 1888, Archives départementales de la Loire, cote PER1328_1

La roue directrice serait rejetée très en avant, afin de permettre d’installer entre les trois roues un panier à 4 ou 5 places où seraient assis les plus jeunes enfants, tandis que les bambins de 6 à 7 ans seraient en selle des deux côtés sur les tubes parallèles qui constitueraient le cadre même de ce tricycle  ; ils auraient chacun une paire de pédales à actionner  ; une courroie s’enroulant sur des poulies rendrait l’illusion plus complète et leur ferait croire qu’ils font mouvoir eux-mêmes la machine.
Le siège et les pédales du conducteur seraient placés derrière l’axe moteur et il dirigerait au moyen de tringles dissimulées sur les côtés du panier.
Je crois pouvoir d’avance assurer à l’industriel qui entreprendra ce petit métier qu’il ne manquera pas de clients et la vélocipédie y gagnera de futurs adeptes.

Voir aussi :