De l’idée de rééditer d’Espinassous

lundi 1er février 2021, par velovi

« Aujourd’hui, avec les polys que nous avons, les cent kilomètres de Vélocio ne demanderaient pas plus de six heures à un cyclotouriste moyen qui, n’ayant qu’à manœuvrer son levier de commande pour passer d’une vitesse à l’autre, pourrait beaucoup mieux proportionner le levier de la puissance à celui de la résistance  ; mais ma vieille Quadrimono de 1896 m’a toujours suffi pour gagner à la cause de la poly les monoïstes sincères et de bonne foi qui venaient pour se rendre compte de visu de la réalité des faits que j’exposais dans Le Cycliste.

Bien entendu, je ne réussissais pas toujours et le col de la Croix-de-Chaubouret ne fut pas pour tous le chemin de Damas des monoïstes comme l’avait qualifié notre regretté collaborateur, M. d’Espinassous, dont nous rééditerons, à la demande de plusieurs abonnés, quelques-uns des attachants récits qui suivirent sa conversion à la poly. »

29 juillet 1928, Le Cycliste, Paul de Vivie alias Vélocio. Source Archives départementales de la Loire, cote IJ871/4

Voir aussi :