Accueil > Mots-clés > mode > cabcyclisme

cabcyclisme

Le cabcyclisme, soit le fait de transporter quelque chose ou quelqu’un avec un cycle, est une autre pratique promue par Paul de vivie dans sa revue Le Cycliste, en tentant lui même diverses expériences, parfois entre Saint-Étienne et Lyon.

Résumons avec lui les possibilités :

« Comment peut-on se servir d’un cycle pour véhiculer quelque chose ou quelqu’un ? De bien des façons.

Si nous considérons d’abord la bicyclette, nous voyons, soit à l’avant, soit à l’arrière, de l’espace disponible pour loger aisément un siège qui, à l’arrière, sera forcément dépendant du cadre, mais qui, à l’avant, pourra dépendre, soit du cadre, soit de la direction.
[...]
La bicyclette se prête très bien aussi à la voiturette-remorque à laquelle elle ne se lie que par un lien très mobile qui ne lui enlève rien de sa facilité de direction, alourdie par les dispositifs précédents
[...]
Mais le cycle à trois roues est le type par excellence du cabcycle à cause de sa stabilité et de la sécurité qui en résulte, à cause aussi de la facilité avec laquelle on peut le propulser à de petites allures sans la moindre embardée, et enfin parce qu’en pleine rampe il permet de s’arrêter commodément et de se reposer. »

A noter que la transmission rétrodirecte permettait d’empêcher un tricycle d’aller en arrière à l’arrêt en montée, permettant des pauses faciles pour livrer, et était utilisée sur des triporteurs Hirondelle.