Vélo & textes

« le paradis est une bibliothèque. C’est aussi une prairie et une plaine, et c’est un lieu de l’imagination » N. Scott Momaday

LA CROIX-HAUTE

« Aréthuse était probablement une cyclettiste, et il est assez naturel d’admettre que le jour de la fête de Diane, ses nymphes organisaient, en son honneur, une course de bicyclettes. »

D’Ambérieu à Ambérieu (Août 1898)

le poids ne me gêne que lorsqu’il me faut porter ma machine, mais quand c’est elle qui me porte, je ne m’aperçois guère de quelques kilos de plus ou de moins.

Le tour du Mézenc

« Ah ! le temps n’est plus où les cycles qui venaient de loin prendre part à nos excursions étaient si mal outillés que la première venue de mes « poly » suffisait à leur démontrer, en les vannant complètement avant la fin de la journée, que de faibles muscles armés de bons outils étaient supérieurs à des muscles puissants mais mal armés. »

Excursion du cycliste (1903)

« Il me paraît important que l’on sache bien, que l’on proclame très haut, que la bicyclette moderne permet de se déplacer tout aussi bien que l’automobile, sans fatigue normale, mais à très peu de frais ; qu’un cycliste végétarien peut aller de Lyon à Marseille le premier jour, de Marseille à Nice le lendemain en dépensant à peine un centime par kilomètre, revenir en deux autres journées, et sans plus de dépenses, par Digne, à son point de départ »

Randonnées stéphanoises

« Il est impossible de choisir parmi les sites traversés par cet itinéraire de 235 kilomètres ; cependant, les plus appréciés ont été les gorges de l’Erieux, de leur début au débouché du plateau de Saint-Agrève, jusqu’au Cheylard, et les gorges du Doux dans la partie comprise entre le Crestet et Tournon. »