Vélotextes

La Vélocipédie au point de vue philosophique (1887)

« Mettez un vélocipède entre les jarrets du premier venu et vous développerez dans l’esprit de cet homme une manière nouvelle de voir, de comprendre, d’apprécier les événements, les êtres, les choses qui chaque jour passent à sa portée ; il les verra sous un nouvel aspect et sa façon de les juger en sera modifiée sensiblement. »

Les premières armes (Octobre 1913)

« Vous étiez seul ? Mais oui, c’est toujours seul que je fais mes longues excursions. Seul aussi celui qui venait des Echarmeaux, seul également celui qui avait parcouru l’Eyrieux. Entre autres remarques curieuses, je n’oublierai pas d’inscrire sur mon carnet : À l’E. S., les groupes ne sont composés que d’une seule personne. »

Cyclotechnie d’amateur (1929)

« Un cyclotouriste entre dans son domaine en quittant sa maison, tandis que, pour aller admirer un site catalogué que son guide lui a révélé, le piéton entre dans un train, l’autoïste dans une carrosserie où la nature leur semble aussi étrangère que lorsqu’ils étaient entre leurs quatre murs. »

MONOS CONTRE POLYS (1907)

« Le monde cycliste avait été frappé d’étonnement par les résultats du concours de Tarbes, où des inconnus, une jeune fille même, avaient battu les professionnels les plus en renom, en gravissant, sans pousser un seul instant leur machine, le col du Tourmalet auquel les Muller, Fischer, Aucouturier et tutti quanti firent les honneurs du pied-à-terre avec un ensemble touchant. »