Vélo & textes

« le paradis est une bibliothèque. C’est aussi une prairie et une plaine, et c’est un lieu de l’imagination » N. Scott Momaday

Le tour du Mézenc

« Ah ! le temps n’est plus où les cycles qui venaient de loin prendre part à nos excursions étaient si mal outillés que la première venue de mes « poly » suffisait à leur démontrer, en les vannant complètement avant la fin de la journée, que de faibles muscles armés de bons outils étaient supérieurs à des muscles puissants mais mal armés. »

Mon premier janvier 1903

« J’ai l’habitude de m’offrir pour mes étrennes une ballade d’au moins 100 kilomètres. »

Excursion du cycliste (1903)

« Il me paraît important que l’on sache bien, que l’on proclame très haut, que la bicyclette moderne permet de se déplacer tout aussi bien que l’automobile, sans fatigue normale, mais à très peu de frais ; qu’un cycliste végétarien peut aller de Lyon à Marseille le premier jour, de Marseille à Nice le lendemain en dépensant à peine un centime par kilomètre, revenir en deux autres journées, et sans plus de dépenses, par Digne, à son point de départ »

Randonnées stéphanoises

« Il est impossible de choisir parmi les sites traversés par cet itinéraire de 235 kilomètres ; cependant, les plus appréciés ont été les gorges de l’Erieux, de leur début au débouché du plateau de Saint-Agrève, jusqu’au Cheylard, et les gorges du Doux dans la partie comprise entre le Crestet et Tournon. »

Saint Veran

« Depuis Guillestre, je me sers de mon plus faible jeu de développement ; 4,75 en direct, 2,70 en rétro. »