Un Touriste - D’Espinassous

vendredi 20 septembre 2019, par velovi

A. d’Espinassous (1851-1942) fut un conteur de voyage à bicyclette apprécié par Paul de Vivie et les lecteurs des temps héroïques du cyclotourisme. Ses récits offrent un panorama varié et vivant de cette pratique à une époque de riche créativité technique.

Voici le recueil de ses récits de voyages.

Disponible en epub sur kobo : cliquez ici

Disponible en livre papier imprimé à la demande sur amazon : cliquez ici
et en ebook kindle : cliquez ici

Les articles déjà présents sur le site  :

Cliquez d’Espinassous

«  — Je me contente dans un voyage de 8 à 10 jours d’une moyenne de 120 kilomètres qui ne me coûtent aucun effort. Exceptionnellement je puis pour une excursion d’un jour aller jusqu’à 180 kilomètres, mais c’est déjà excessif et je ne pourrais recommencer le lendemain sans fatigue.
Quant à l’allure, 15 kilomètres en plaine. 8 à 9 aux côtes, aussi vite que je le peux aux descentes que je connais  : je ne contre-pédale pas et laisse mes jambes inertes, étant absolument sûr de mes freins. Je ne force jamais et reste toujours en deçà de mes moyens. Là est le secret des grandes étapes.
Le «  hasard de la vie  » m’ayant donné de nombreux loisirs, je «  touriste  » presque tout l’été, ce qui fait que je couvre annuellement de 10 à 11.000 kilomètres  : mon entraînement est donc continu.
Je suis cycliste depuis six ans seulement, mais avant j’étais un touriste à pied intrépide. Quant à mon âge que M. le commandant Collet veut bien me demander — cet article est presque une confession — je n’éprouve aucun embarras à avouer que j’ai 48 ans, mais j’ajouterai que grâce à l’eau froide et au régime suivi, j’ai toujours 20 ans.  »

Voir aussi : Le Couffourenc (1903)